Dimanche 22 décembre 2013
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Loi sur l’intégrité en matière de contrats publics : neuf contrats de l’arrondissement sont visés

Loi sur l’intégrité en matière de contrats publics : neuf contrats de l’arrondissement sont visés

Suite aux demandes de la Ville de Montréal au gouvernement de réviser les contrats, neuf contrats de l’arrondissement de Côte-des-Neiges-NDG figuraient sur la liste des 75 contrats visés par un décret en date du 3 avril dernier.

Le 26 avril, Michael Applebaum a officiellement banni la firme Dessau des entreprises pouvant obtenir des contrats de la Ville de Montréal pour les cinq prochaines années. D’autres compagnies s’ajouteront bientôt à la liste.

La Ville applique la politique sur la gestion de contrats modifiée le 17 décembre dernier qui interdit de soumissionner pour ses contrats toute personne ou compagnie qui a admis avoir participé à la collusion. Elle s’applique à tous les appels d’offres lancés après cette date.

Dans une entrevue aux Actualités, le conseiller de district Marvin Rotrand a affirmé que l’adoption de règles de transparence a un effet non souhaitable dont il faut se méfier.

En disqualifiant les plus bas soumissionnaires, explique-t-il, le contrat est accordé au deuxième plus bas soumissionnaire, et parfois même au troisième, ce qui signifie que le coût des travaux peut augmenter considérablement. La Ville peut soit annuler les travaux, soit assumer les coûts supplémentaires et couper dans d’autres services, mais ce serait alors les contribuables qui seraient pénalisés.

L’élimination de la concurrence s’accompagne d’une tendance des coûts à la hausse. Les multinationales plus puissantes peuvent prendre ces contrats, mais une fois qu’elles dominent le marché, il n’y a pas de garantie que les coûts redescendent par la suite, a-t-il poursuivi.

La meilleure façon de faire le ménage dans l’industrie de la construction est de le faire intelligemment, dit-il. Il faut établir un fonds de compensation, selon lui, et les compagnies ayant enfreint les règles devraient faire une contribution financière dans ce fonds qui servirait à rembourser les contribuables.

Par ailleurs, les compagnies ne devraient pas nécessairement être disqualifiées pour toujours, parce qu’elles évoluent. Si la haute direction change, la suivante peut être complètement différente. Il est ainsi possible d’éviter les pertes d’emplois au Québec.

 

Décret du 19 décembre 2012
Avenue Northcliffe, de Maisonneuve à Sherbrooke et rue Sherbrooke, de Northcliffe à Grey / Reconstruction d’une conduite d’eau et d’une conduite d’égout (234403)
Namur/Jean-Talon (Le Triangle) – Aqueduc/égout (Mountain Sights, de Paré à Buchan - entrée du quartier) (209201)
Chemin Côte-Saint-Antoine, de boulevard Décarie à avenue Northcliffe / Construction d’une conduite d’aqueduc et remplacement d’une conduite d’égout (220701)/td>
CUSM - Aménagement final du boulevard Décarie (Lot 6a) (235401)
Contrat visant le boulevard Côte-des-Neiges - 7 intersections. (Il y a un PRR relié ART 2726) (233604)
CUSM - Infras et mise à double sens du boulevard De Maisonneuve à l’intersection du boulevard Décarie et réaménagement tronçon Upper-Lachine (Lot 6C) (235402)
Décret du 13 février 2013
Boul. De Maisonneuve Ouest de Northcliffe à la limite d’arrondissement - Travaux de voirie, d’aqueduc et d’égouts (278101)
Décret du 20 mars 2013
Chemin de ceinture du Mont-Royal, secteur de l’Université de Montréal : Construction et reconstruction d’une chaussée flexible, de trottoirs, de bordures, de clôtures, de conduites d’égout, de feux de circulation, d’un système d’éclairage, d’aménagement paysager et d’un sentier piétonnier (226201)
Reconstruction de trottoirs et de bordures associés aux travaux de planage et de revêtement des chaussées en enrobé bitumineux, là où requis (CDN-NDG-13-AOP-BT-007)

 

Marie Cicchini | redaction@lesactualites.ca

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top