mardi 19 mars 2019
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Qui sera le prochain chef du Parti libéral du Québec?

Qui sera le prochain chef du Parti libéral du Québec?

C’est le 17 mars, à Verdun, que le Parti libéral du Québec décidera qui, entre Philippe Couillard, Raymond Bachand, et Pierre Moreau, sera son nouveau chef.
Depuis une entrevue accordée aux Actualités, fin février, il a réitéré sa position sur plusieurs dossiers.
S’il est élu, il veut mettre un gouvernement libéral qui créera la prospérité. «Pour assurer que nous aurons [encore des services publics] dans dix ans, qu’on  transmet à la prochaine génération un Québec qui puisse se payer un service de santé, d’éducation et de soins aux personnes âgées, il faut s’occuper d’économie, de prospérité et de développement économique. L’objectif, ce n’est pas l’économie mais ce sont les moyens d’atteindre nos objectifs sociaux », a-t-il dit.
Sur le plan local, Raymond Bachand note que malgré la neutralité dont doit faire preuve un premier ministre, il y a «deux projets paralysés à l’heure actuelle» qui attendent d’avancer dans sa circonscription.
«Le Parti Québécois a coupé 7,5 millards dans le budget d’infrastructure de cinq ans », a-t-il dit. Le projet d’agrandissement de l’hôpital St. Mary’s attend le feu vert, tout comme les projet de rénovation et création d’un observatoire à l’Oratoire Saint-Joseph. Il y a également le financement des universités et de l’éducation «parce que ça aussi c’est en plein dans le milieu du territoire », a-t-il dit. «Il y a une chose claire. Avec Pauline Marois, il y a 250 millions $ de coupures.
Philippe Couillard mène dans les sondages, mais Raymond Bachand compte sur un deuxième tour de scrutin pour se faire élire.
S’il devient chef, il aimerait également changer la formule retenue dans la constitution du parti pour choisir le chef libéral (un congrès avec 24 délégués par circonscription, au lieu d’un vote permettant à tous les membres de se prononcer).
La fin de sa campagne a connu un momentum et un succès dans les circonscriptions voisines, où il a facilement récolté l’appui des délégués : 24 à Outremont, 24 à D’Arcy-McGee, 23 à Mont-Royal, 23 à Saint-Laurent et 22 à Westmount. Mais aucun à NDG, où la députée Kathleen Weil préside la campagne de Pierre Moreau.
Le député d’Outremont n’a pris aucune décision pour la prochaine étape s’il n’est pas élu, sauf celle de tenir son engagement auprès des électeurs qui l’ont élu pour son mandat actuel.
«Je ne ferai pas la mairie de Montréal. C’est important de le mentionner parce que les gens continuent de véhiculer cela et ça me nuit dans la course. Il y a des gens qui disent on veut Bachand à la Ville de Montréal, donc on votera pas pour lui au leadership », a-t-il lancé avec le rire dans la voix.

Marie Cicchini

Les commentaires sont fermés.

Scroll To Top