Samedi 21 septembre 2013
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Hydro-Québec: Les compteurs intelligents arrivent à NDG
Hydro-Québec: Les compteurs intelligents arrivent à NDG

Hydro-Québec: Les compteurs intelligents arrivent à NDG

Hydro-Québec s’apprête à remplacer les compteurs électriques du quartier Notre-Dame-de-Grâce. Selon son porte-parole, Patrice Lavoie, l’opération devrait débuter entre la fin du mois de mai et le début du mois de juin.

Les résidents de NDG reçoivent actuellement un avis d’Hydro-Québec les informant du remplacement de leurs compteurs. Dans les 30 jours suivant la réception de l’avis, un technicien vient effectuer gratuitement l’installation.

L’objectif est de remplacer l’ensemble des compteurs d’ancienne génération qui ne sont plus fabriqués aujourd’hui. À la place, Hydro-Québec va installer une  génération de compteurs qui enregistrent et communiquent les données de consommation de chaque client par radiofréquence-

Ces nouveaux compteurs offrent plusieurs avantages selon le chef de projet d’Hydro-Québec, André Cloutier : «Ils permettent de détecter plus rapidement et plus précisément les pannes, évite les rendez-vous avec les releveurs et offrent une lecture réelle de la consommation.» De plus, selon M. Lavoie, en début 2014, il sera possible de gérer sa consommation via l’espace client sur le site internet de la société d’État.

Toutefois, bien qu’il sera impossible de conserver son ancien compteur, les clients peuvent refuser l’installation d’un compteur de nouvelle génération. Pour ce faire, il faut appeler Hydro-Québec au numéro indiqué dans l’avis et mentionner que l’on ne souhaite pas qu’un compteur de nouvelle génération soit installé.

Fait important à noter, cette option de retrait à un prix. Le client devra payer 98 dollars pour qu’un technicien vienne plutôt installer un compteur de nouvelle génération à lecture manuelle. De plus, il faudra s’acquitter de 206 dollars par année pour assurer les frais mensuels de relève.

Les radiofréquences font polémiques
Selon Hydro-Québec, la technologie des nouveaux compteurs est sécuritaire et certifiée. Les radiofréquences émises par ces appareils seraient largement en dessous des limites fixées par Santé Canada. Le niveau d’exposition serait inférieur à celui d’un téléphone cellulaire ou d’une console de jeux vidéo.

Néanmoins, plusieurs associations de citoyens montréalais sont inquiètes. D’après elles, l’installation de ces nouveaux compteurs constituerait une pollution électromagnétique. Plusieurs personnes sensibles aux radiofréquences auraient ressenti des malaises après l’installation des compteurs de nouvelle génération.

Pour la fondatrice de «Refusons les compteurs intelligents», Marie-Michelle Poisson, le niveau d’émission serait supérieur à ce qui est annoncé par Hydro-Québec. De plus, la norme de Santé Canada ne tiendrait pas compte des effets sur la santé.

Cela dit, l’installation de ces nouveaux compteurs a été approuvée par la Régie de l’énergie après avoir analysé durant 19 jours les données de la société d’État et entendu une dizaine de groupes de citoyens. «Cette technologie est sécuritaire, insiste le chef de projet d’Hydro-Québec, André Cloutier. Les émissions sont 120 000 fois inférieures aux recommandations de Santé Canada.»

Deux options pour les clients
Hydro-Québec offre deux choix aux clients. Ils peuvent soit accepter l’installation gratuite de compteurs à radiofréquences, soit utiliser l’option de retrait et ainsi s’acquitter des frais d’installations de nouveaux compteurs sans radiofréquence. «L’envoi d’avis de non-consentement à l’installation de nouveaux compteurs à radiofréquence n’est pas une option prévue par Hydro-Québec», explique le porte-parole de la société d’État.

Le client devra se manifester dans les 30 jours après la date d’envoi inscrite sur la lettre pour bénéficier du tarif de 98 dollars. Après ce délai, les frais initiaux d’installation d’un compteur sans radiofréquence s’élèveront en tout temps à 137 dollars.

Pour la fondatrice de «Refusons les compteurs intelligents», cette option payante ne serait pas bonne. «Nous sommes pour une option de retrait gratuite, explique-t-elle. De plus, cette option ne répond pas aux problèmes des clients qui ont dans leur logement l’ensemble des compteurs de leur immeuble». Toutefois, pour le porte-parole d’Hydro-Québec, Patrice Lavoie, c’est l’option du consommateur payeur qui a été décidée en accord avec la Régie de l’énergie.

Actuellement, dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, il n’existe pas de groupe de citoyens opposé à l’installation de ces nouveaux compteurs. Néanmoins, Marie-Michelle Poisson projette d’organiser des réunions d’information dans le quartier.

Pour le moment, Hydro-Québec a installé 100 000 nouveaux compteurs à radiofréquence dans la région de Montréal. Au moment d’écrire l’article, seules 140 personnes auraient utilisé l’option de retrait, selon la société d’État. À noter qu’il est toujours possible de revenir gratuitement à l’option de base offerte par Hydro-Québec et ainsi d’obtenir l’installation d’un compteur standard.

En plus du dépliant qui accompagne l’avis de passage, Hydro-Québec propose des compléments d’information sur son site internet. De plus, les clients concernés par une campagne d’installation peuvent téléphoner à la ligne d’information, au 1-855-462-1029, pour obtenir plus de renseignements.

Michaël Monnier
Photo : Michaël Monnier

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top