mardi 25 octobre 2016
online casinos
Dernières nouvelles / Breaking news
Vous êtes ici: Accueil » Nouvelles / News » Le maire de Mont-Royal: connecter la station Édouard-Montpetit

Le maire de Mont-Royal: connecter la station Édouard-Montpetit

Lors de la présentation de son mémoire devant les commissaires du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), le maire Philippe Roy a soutenu le projet de REM (Réseau électrique métropolitain) qui «garantira un accès fréquent et rapide au centre-ville en moins de six minutes en plus d’offrir un nouvel accès à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau en 18 minutes.»

Cependant dit-il «Sur la ligne bleue, il faut impérativement interconnecter la station de métro Édouard-Montpetit dès la réalisation de la phase 1 du REM. Cette correspondance entre la ligne bleue du métro et la ligne de train Deux-Montagnes est prévue, et attendu, depuis fort longtemps. Elle permettra un maillage indispensable avec la ligne bleue, et conséquemment, avec tout le réseau de 67 stations du métro de Montréal. Elle sera aussi un lien direct avec l’Université de Montréal et ses écoles affiliées. Il est utile de rappeler plus de 75 000 personnes s’y rendent chaque jour, soit pour y étudier, soit pour y travailler. Il faut ajouter à cela les milliers de personnes qui se rendent quotidiennement au centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine, à l’hôpital Juif et aux nombreux collèges de niveau secondaire à proximité de la station de métro Édouard-Montpetit. Si le lien n’est pas créé à l’implantation du REM, nous craignons qu’il ne le soit jamais, ce qui s’avèrerait contreproductif pour les deux réseaux, leurs usagers et le bon usage des fonds publics.»

Cette demande avait été également formulée par Denis Coderre, entendu par les commissaires trente minutes plus tôt

Deuxièmement dit-il, «j’attire votre attention sur ce qui se passe le long de la ligne orange, et plus particulièrement aux abords des stations De la Savane et Namur. Les développements immobiliers y sont très impressionnants. Le nouveau quartier résidentiel Namur-De la Savane abritera à terme plus de 15 000 nouveaux résidents, celui de l’ancien hippodrome Blue Bonnets avec plus de 20 000 résidents et le projet de centre de divertissement touristique Royalmount où il est projeté d’attirer des millions de visiteurs annuellement.
Situé aux abords de la station de métro Namur, le projet Triangle Namur-de la Savane compte déjà plus de 2 000 nouveaux logements et en prévoit 2 200 de plus d’ici 2031. Entre 8 000 et 10 000 personnes habiteront ce nouveau quartier sous peu.
À quelques rues de là, toujours dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, le projet sur l’ancien site de l’hippodrome de Montréal prendra bientôt forme. Il comprendra la construction de 5 000 à 8 000 logements pour une population de 15 000 à 20 000 personnes.
Toujours aux abords de ces deux secteurs, la zone industrielle de Ville de Mont-Royal attire près de 20 000 travailleurs chaque jour. En plus, on y verra naitre l’ambitieux projet Royalmount. Plus connu sous le vocable 15-40, ce projet de près de 2 milliards de dollars devrait voir le jour d’ici 5 ans. Ses promoteurs ambitionnent d’en faire l’un des principaux pôles touristiques de Montréal avec un centre de divertissement, des hôtels, des théâtres, des restaurants et un parc aquatique. Ville de Mont-Royal a imposé dans son plan particulier d’urbanisme le raccordement de ce futur complexe à la station de métro de la Savane. »

Philippe Roy a également formulé deux autres recommandations soit «l’ajout d’une passerelle au-dessus des voies ferrées de la gare Mont-Royal pour garantir le passage sécuritaire des piétons, écoliers et cyclistes ainsi que l’aménagement d’une piste cyclable pour permettre un raccordement des réseaux cyclables entre la Ville de Mont-Royal et l’arrondissement Saint-Laurent. »

En conclusion, «la Ville de Mont-Royal est favorable au projet de train du Réseau électrique métropolitain (REM) de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Infra, parce qu’il ajoutera un réel service de trains à fréquence élevée et régulière, 20 heures par jour, sept jours par semaine, selon une technologie de pointe et propre, dont les citoyennes et citoyens de Mont-Royal bénéficieront, tout comme la population d’une grande partie de la région métropolitaine.»

Interrogé par le président de la Commission, Denis Bergeron, sur son point de vue au sujet de la captation foncière, Philippe Roy a répondu que la proposition faite par la Caisse de dépôt est innovatrice et intéressante si elle se limite à des nouveaux développements en rapport avec les stations du REM. Ville Mont-Royal est déjà urbanisée. Il y a peu de chance d’avoir de nouveaux développements. Et il semble que les bâtisses qui seront démolies puis reconstruites sont exclues de cette captation foncière.

La veille (le 26 septembre), le conseil municipal de Mont-Royal a donné son accord pour une entente de confidentialité avec CPDQ Infra

Photo de CDPQ Infra

Mémoire sur le projet 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll To Top