Jeudi 18 DÚcembre 2008  
La coopérative de solidarité La Maison verte a remporté le prix Inspiration 2008, décerné par la CDEC CDN-NDG.

















ÉLECTIONS 2008

Circonscription d’Outremont
Article mis en ligne le jeudi 4 décembre 2008
Biographies des candidats
Raymond Bachand, Parti libéral du Québec
Le député sortant Raymond Bachand est membre de l’Assemblée nationale depuis 2005. Il occupe les fonctions de ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation depuis février 2006. Le portefeuille du Tourisme s’est ajouté à ses responsabilités au printemps 2007, soit à la suite du dernier scrutin général. Avant qu’il commence sa vie comme député, M. Bachand a occupé de nombreuses fonctions, dont celles de secrétaire particulier au cabinet du premier ministre René Lévesque.
May Chiu, Québec solidaire
May Chiu, une organisatrice communautaire et avocate, s’est lancée dans l’aventure politique aux élections générales fédérales de janvier 2006. Elle s’était présentée dans la circonscription de Paul Martin sous la bannière du Bloc québécois. La candidate âgée de 43 ans a notamment occupé les fonctions de directrice des services à la famille pour la communauté chinoise et s’est impliquée pour le projet Genèse. Mme Chiu a grandi à Trois-Rivières, où sa famille s'est installée en arrivant au Québec. Elle était alors âgée de 6 ans.
Christian Collard, Action démocratique du Québec
Christian Collard cumule 25 années d’expérience en soins infirmiers et occupe actuellement les fonctions de coordonnateur dans le secteur de la santé. Il a notamment travaillé comme infirmier dans le Grand Nord québécois pendant plus de dix ans. Originaire du Lac-Saint-Jean et âgé de 45 ans, M. Collard suit aussi actuellement une formation en santé mentale. Il s’est impliqué également pour plusieurs causes humanitaires. Il a notamment participé en 2007 à la construction d’une habitation en Haïti.
Sophie Fréchette, Parti québécois
Sophie Fréchette s’était présentée comme candidate bloquiste dans la circonscription de Westmount—Ville-Marie aux élections fédérales de janvier 2006. Cette année, elle a occupé le poste d’attachée parlementaire du député bloquiste de Rosemont—La-Petite-Praire, Bernard Bigras. De plus, durant la campagne fédérale tenue cet automne, elle a assumé le rôle de directrice de campagne adjointe ainsi que celui de responsable des communications pour cinq candidats du Bloc québécois. Originaire de Montréal et âgée de 30 ans, l’aspirante députée est également titulaire d’un baccalauréat en communication.
Maxime Simard, Parti vert du Québec
Originaire de Varennes et âgé de 27 ans, Maxime Simard en sera à une première expérience dans l’arène politique. Titulaire d’un baccalauréat en science politique, profil relations interna-tionales, l’aspirant député a voyagé beaucoup dans sa vie. Il a notamment fait des escales en Biélorussie pour y apprendre la langue russe ainsi qu’au Sri Lanka dans le cadre d’un projet de coopération internationale.

5 questions aux candidats




Circonscription de Notre-Dame-de-Grâce
Article mis en ligne le jeudi 4 décembre 2008
Biographies des candidats
Matthew Conway, Action démocratique du Québec
Le candidat adéquiste briguera un premier mandat dans la circonscription de Notre-Dame-de-Grâce. Matthew Conway, qui complète actuellement sa dernière année de baccalauréat en droit à l’Université du Québec à Montréal pour se diriger par la suite vers le notariat, est un membre actif de l’ADQ depuis 2007. Rappelons qu’en 2007, lors des dernières élections générales provinciales, l’ADQ avait recueilli 7,2 % des votes à Notre-Dame-de-Grâce.
Fabrice Martel, Parti québécois
Traducteur de formation, Fabrice Martel est l’organisateur local pour le Parti québécois dans Notre-Dame-de-Grâce. Cependant, ce sera la première fois que ce travailleur autonome se présentera comme candidat. Lors des élections de 2007, il avait assumé le rôle d’attaché de presse et de responsable des communications de la candidate péquiste se présentant dans NDG. À cette occasion, cette dernière avait remporté 10,58 % derrière le PLQ et le Parti vert.
Peter McQueen, Parti vert du Québec
Bien connu des résidents de Notre-Dame-de-Grâce pour son militantisme en faveur des pratiques environnementales, Peter McQueen se présente comme candidat du Parti vert pour la deuxième fois dans cette circonscription. Celui qui habite le quartier St-Raymond de NDG depuis 1999 est le candidat des verts qui a recueilli le plus grand pourcentage de voix au Québec avec 15,73 % des votes, derrière le Parti libéral du Québec. Membre du Parti vert du Québec depuis 2006, Peter McQueen travaille à son compte dans le domaine de l’immobilier depuis 12 ans.
Kathleen Weil, Parti libéral du Québec
Kathleen Weil fait, elle aussi, ses premiers pas comme candidate. Elle succède ainsi au député libéral sortant Russell Copeman qui avait été élu en 2007 avec plus de 10 000 voix d’avance sur son plus proche rival, Peter McQueen. Depuis novembre 2000, Kathleen Weil assumait les fonctions de présidente et de directrice générale de la Fondation du Grand Montréal. Elle fait également partie de divers conseils d’administration, dont celui de l’Hôpital de Montréal pour les enfants.

5 questions aux candidats




Circonscription de Mont-Royal
Article mis en ligne le jeudi 4 décembre 2008
Biographies des candidats
Pierre Arcand, Parti libéral du Québec
Le député sortant de Mont-Royal a eu son baptême politique au dernier scrutin provincial. Depuis son élection à l’Assemblée nationale, Pierre Arcand a occupé les fonctions d’adjoint parlementaire du ministre Raymond Bachand et plus récemment celles d’adjoint parlementaire à la ministre des Finances et présidente du Conseil du trésor. Rappelons qu’avant la vie publique, M. Arcand a œuvré dans le secteur de la radio. Il a entre autres occupé les fonctions de président de Corus Québec.
Mario Bonenfant, Parti vert du Québec
Mario Bonenfant en sera à une première aventure sur la scène politique. Originaire de Champlain et âgé de 47 ans, l’homme demeure dans le secteur de Saint-Laurent. Étant cinéaste de profession, l’aspirant député a réalisé quelques courts métrages. Sur le plan de l’implication communautaire, M. Bonenfant a mis sur pied à Saint-Laurent une érablière urbaine, dont le bon fonctionnement est assuré en collaboration avec un éco-quartier et des écoles. Cette érablière a pour but de donner un sens concret à la nature environnante.
Simon-Robert Chartrand, Parti québécois
Simon-Robert Chartrand s’implique au sein du PQ depuis 2004. L’aspirant député âgé de 22 ans a notamment travaillé pour l’équipe de Pauline Marois lors de la course à la chefferie de 2005 et a aussi assumé diverses responsabilités au comité national des jeunes. Originaire de Longueuil, M. Chartrand étudie actuellement à l’Université de Montréal en science politique et travaille à la SAQ.
Robbie Mahoud, Québec solidaire
Né en Saskatchewan, Robbie Mahoud est un médecin de famille qui travaille et vit à Côte-des-Neiges depuis plus de douze ans. L’aspirant député de 62 ans endosse l’idéologie socialiste depuis de nombreuses années. Aux élections générales provinciales de 1998, il s’était présenté dans Mont-Royal sous la bannière du parti de la Démocratie socialiste. Il est de plus membre des organisations Médecins canadiens pour l’assurance-maladie et Médecins québécois pour un régime public.
Caroline Morgan, Action démocratique du Québec
Caroline Morgan n’en est pas à sa première expérience dans l’arène politique. En 2007, elle a représenté l’ADQ dans Westmount—Saint-Louis, circonscription où elle habite. L’aspirante députée âgée de 29 ans milite activement pour le parti depuis 2002. Elle s’est impliquée au sein de la Commission des jeunes de l’ADQ où elle a même occupé les fonctions de directrice des affaires politiques. Sur le plan professionnel, Caroline Morgan exerce le métier de traductrice.

5 questions aux candidats




Élection provinciale 2008
Scrutin, prise deux
Article mis en ligne le jeudi 20 novembre 2008
À moins de vingt jours de la tenue du scrutin le 8 décembre prochain, la majorité des candidats de Mont-Royal–CDN, Outremont–CDN et Notre-Dame-de-Grâce se font plutôt discrets tout comme les affiches électorales. Les médias le martèlent depuis le début de cette campagne électorale, le désintérêt des électeurs se fait ressentir et les candidats qui s’activent sur le terrain en paient le prix. Qu’à cela ne tienne, la plupart d’entre eux ont lancé officiellement leur campagne depuis quelques jours et tentent de se rallier la population. Il risque cependant d’y avoir bien peu de surprises dans les circonscriptions couvrant le territoire de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, les candidats libéraux y étant habituellement élus avec une large avance sur leurs adversaires.



Forum citoyen Culture, sports et loisirs en réflexion
Votez encore, chers électeurs!
Article mis en ligne le jeudi 20 novembre 2008
Un récent sondage révélait que sept Québécois sur dix ne désiraient pas d’élections en décembre. Les citoyens de la province sont appelés à voter pour la deuxième fois en moins de trois mois, la sixième depuis 2003. Ces faits risquent-ils de provoquer une grande lassitude auprès des électeurs à tel point qu’ils refuseraient de se déplacer aux urnes le 8 décembre? Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) a fait ses devoirs pour éviter un tel scénario et espère que le prochain scrutin enregistrera un taux de participation gravitant autour de 80 %.

La principale nouveauté pour cette élection-ci est que les citoyens pourront voter pendant un nombre record de huit jours. Il y a évidemment le vote par anticipation qui se tiendra le 30 novembre et le 1er décembre ainsi que le vote dit ordinaire le 8 décembre. Le DGEQ a donc ajouté cinq journées au calendrier, soit les 28 et 29 novembre ainsi que les 2, 3 et 4 décembre. Lors de ces cinq journées additionnelles, les citoyens pourront voter directement au bureau du directeur de scrutin de leur circonscription, ce qui constitue une première dans l’histoire du processus électoral québécois.




Comment faire sortir le vote, version partis politiques
Article mis en ligne le jeudi 20 novembre 2008
L’adage propre aux élections « il faut faire sortir le vote » n’a jamais aussi été vrai qu’à cette élection-ci alors qu’un désintérêt majeur chez les électeurs se fait ressentir. Plusieurs partis reconnaissent d’ailleurs qu’ils devront redoubler d’efforts afin de solliciter une participation massive des citoyens. Des représentants de partis œuvrant dans les circonscriptions couvertes par Les Actualités ontbien voulu partager quelques stratégies qu’ils utiliseront dans le but d’inciter les gens à se rendre aux urnes.

Le représentant du Parti vert dans Notre-Dame-Grâce, Peter McQueen assure que son équipe et lui consacreront encore plus d’énergie qu’au dernier scrutin général pour faire sortir le vote. L’aspirant député prétend qu’il dispose davantage de ressources pour le faire.
« Nous avons une plus grande équipe de bénévoles, au moins dix fois plus grande. Nous allons évidemment faire du porte-à-porte et des appels téléphoniques. Notre objectif est de visiter un minimum de 3 000 foyers, poursuit M. McQueen. Nous ciblons évidemment notre base de militants. Nous allons aussi rencontrer les gens dans les stations de métro. Nous aurons également plus d’affiches. Nous installerons même des affiches personnalisées à des endroitsstratégiques qui contiendront des informations propres au milieu choisi. »




Député provincial de Notre-Dame-de-Grâce
Russell Copeman démissionne
Article mis en ligne le jeudi 6 novembre 2008
 
Photo Archives
Rusell Copeman
C’est par voie de communiqué le 22 octobre dernier que l’Université Concordia a annoncé l’embauche de Russell Copeman, député provincial de Notre-Dame-de-Grâce, à titre de vice-recteur associé aux relations gouvernementales. Quelques heures plus tard, Monsieur Copeman confirmait à ses collègues de l’Assemblée nationale qu’il quittait la vie politique.
En point de presse, il a affirmé qu’après 14 ans de vie publique, « je sentais, tout simplement, que c'était le temps de faire autre chose, de fermer un chapitre de ma vie et d'en ouvrir un autre. Je ne cherchais pas un emploi, cette occasion s'est présentée ».
À savoir si son successeur devait être issu de la communauté anglophone, Monsieur Copeman a déclaré qu’il ne commenterait pas le choix qui sera fait, « le comté de Notre-Dame-de-Grâce demeure un des quelques comtés dont la majorité de la population est d'expression anglaise. Alors, je pense qu'un profil de candidat s'impose, mais je n’en dirai pas plus ».
Russell Copeman, qui a été député de Notre-Dame-de-Grâce pendant les derniers 14 ans, a commencé ses activités politiques au sein de l’association Alliance-Québec en 1986. Après avoir été défait à l’investiture du Parti libéral dans Notre-Dame-de-Grâce en 1987, il est devenu coordonnateur régional de ce même parti de 1989 à 1991. Il a par la suite été l’attaché politique du ministre de l'Énergie et des Ressources en 1989 et du premier ministre du Québec Robert Bourassa de 1991 à 1994. Russell Copeman a été élu pour la première fois dans la circonscription Notre-Dame-de-Grâce en 1994.
Au moment de mettre sous presse, les rumeurs quant au déclenchement des élections provinciales venaient tout juste d’être officialisées par le premier ministre Jean Charest. Certains affirmaient que le départ de Russell Copeman donnerait l’occasion au Parti libéral de recruter un candidat vedette pour la circonscription Notre-Dame-de-Grâce, dans laquelle les libéraux sont pratiquement assurés d’une victoire. Rappelons qu’aux dernières élections en 2007, Russell Copeman a recueilli un peu plus de 61 % des votes.
Allen Nutik, chef du parti Affiliation Quebec, a déclaré dans un communiqué de presse publié le 23 octobre dernier qu’il souhaitait se présenter comme candidat dans Notre-Dame-de-Grâce s’il y avait des élections partielles. Monsieur Nutik, résidant de Westmount, n’a toutefois pas indiqué s’il comptait faire de même en cas d’élections générales.

[ Les Actualités ]



ÉLÉCTIONS FÉDÉRALES 2008
 Nouveau député dans Westmount-NDG
 Résultats des élections fédérales 2008
 5 questions aux candidats
  > Les candidats d'Outremont–Côte-des-Neiges
  > Les candidats de Mont-Royal–Côte-des-Neiges
  > Les candidats de Notre-Dame-de-Grâce–Lachine

 Quiz Connaissez-vous votre circonscription, chers candidats ?
  > Les candidats d'Outremont
  > Les candidats de Mont-Royal
  > Les candidats de Westmount–Ville-Marie
  > Les candidats de Notre-Dame-de-Grâce–Lachine
 Le choc des idées, énième partie
 Rencontre avec les candidats de Mont-Royal–CDN et Outremont-CDN
 De partielle à générale
 La campagne vue par les ainés
 Un scrutin adapté pour le troisième âge
 Paul Martin donne un coup de main à Cotler
 En entrevue avec Stéphane Dion
 Charles Larivée, candidat du Bloc québécois dans Westmount-NDG
 Anne Lagacé Dowson récolte des appuis de taille
 Entrevue avec Anne Lagacé Dowson, candidate du NPD
 Entrevue avec Guy Dufort, candidat du Parti conservateur
 Claude William Genest, candidat du Parti vert dans Westmount-NDG
 Le NPD mise sur une vedette pour enlever les suffrages dans Westmount—NDG
 Entrevue avec Marc Garneau

Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright ę Tout droits rÚservÚs 2007. www.lesactualites.ca