Jeudi 08 Avril 2010  
Vous voulez rÚagir Ó lĺactualitÚ dans votre quartier? ╔crivez-nous Ó redaction@lesactualites.ca.



















Secteur Namur-Jean-Talon-Ouest
Une cure de jouvence
Article mis en ligne le jeudi 14 mai 2009
 
Photo Émilie Russo
Une pancarte rouillée où le logo de la Ville de Montréal s’est effacé affiche l’entrée du parc De la Savane.
L’arrondissement Côte-des-Neiges/Notre-Dame-de-Grâce donnera un nouveau souffle au secteur Namur-Jean-Talon-Ouest, situé près de l’hippodrome de Montréal. À la demande du conseil, l’Office de consultation publique de Montréal pourrait tenir des séances dans les prochains mois afin de définir un plan de développement.
« Nous voulons que ce projet soit le produit d’une consultation publique, pour permettre aux gens de partager leurs points de vue avant le plan final », affirme Marvin Rotrand, conseiller municipal de Snowdon et président du Comité de travail sur l’avenir résidentiel des terrains de l’Hippodrome et des secteurs avoisinants.
La Direction de l’aménagement urbain de l’arrondissement étudie le potentiel du secteur de 90 acres depuis plusieurs années déjà. Elle compte redonner un peu d’éclat à ce quartier enclavé en misant sur les transports alternatifs et la construction de centaines de logements. Le projet pourrait s’échelonner sur dix ans.
« Cette zone serait complètement transformée par une vision de développement durable, plus verte et axée vers les deux stations de métro Namur et De la Savane, qui sont sous-utilisées », explique M. Rotrand.
Le quartier touché est compris entre la rue De la Savane et la voie ferrée au sud de Jean-Talon, ainsi que les avenues Mountain Sights et Victoria. Plutôt isolé, il sert avant tout une vocation industrielle. Plusieurs garages et concessionnaires automobiles s’y sont installés, aux côtés d’entrepôts et de manufactures. Des bâtiments récents côtoient d’autres laissés à l’abandon. Les arbres se font rares dans le voisinage, mieux adapté à l’automobiliste qu’au piéton.
Seul signe de renouvellement urbain, une grue s’active sur le chantier de construction des copropriétés de Côté Ouest, un projet Accès condos de la Société d’habitation de Montréal. L’arrondissement avait octroyé des permis pour la démolition des entrepôts abandonnés sur les rues Paré et De la Savane, afin de construire les condos. Selon M. Rotrand, d’autres permis pourraient être accordés dans le but de faire place au développement immobilier. « Notre position favorise clairement le logement, mais nous voulons quand même une offre commerciale, surtout sur Jean-Talon. Il manque de supermarchés et de services pour les résidents du secteur. »

Grand potentiel
Le plan d’urbanisme de Montréal, adopté en novembre 2004, fait état du « tissu urbain déstructuré et sous-utilisé » de la zone Décarie-Cavendish-Jean-Talon-Ouest. Il souligne aussi son important potentiel de renouvellement urbain, notamment pour la construction résidentielle, et la possibilité d’y intensifier les activités d’emplois.
Le secteur est desservi à la fois par les voies routières, comme l’autoroute Décarie, et par la proximité des stations de métro. Il offre aussi une vue unique sur la montagne. « Nous pensons limiter la hauteur des bâtiments à 3 étages seulement, pour laisser une percée visuelle vers le mont Royal et l’Oratoire Saint-Joseph », explique Daniel Lafond, directeur à la Direction de l’aménagement urbain à l’arrondissement.
La requalification du secteur NJTO irait de pair avec le développement résidentiel projeté sur le terrain de l’Hippodrome. Selon M. Rotrand, cette vision atteindrait deux objectifs : répondre au besoin de logements dans le quartier et attirer les banlieusards vers Montréal.

Logement social
Depuis septembre, un comité de résidents de l’avenue Mountain Sights travaille sur un plan de développement du quartier, en partenariat avec le centre communautaire Mountain Sights (CCMS) et deux stagiaires étudiantes à l’Université Concordia en planification urbaine.
Les résidents désirent influencer le plan de l’arrondissement pour que le développement du quartier réponde aussi à leurs besoins. « Il s’agit d’un des secteurs les plus pauvres de Montréal, densément peuplé et multiethnique, explique Liza Novak, directrice du CCMS. Nous voudrions que la Ville prévoie 250 logements sociaux dans le quartier, pour briser le phénomène de ghetto ».
En ce qui concerne une éventuelle consultation publique sur le secteur NJTO, Mme Novak reste sur ses gardes. « Ma crainte est que l’on se retrouve devant des faits accomplis. Il faudra voir jusqu’où on aura de l’influence. »
Les citoyens devront attendre que le comité exécutif de la Ville de Montréal approuve la démarche de consultation publique demandée par l’arrondissement. Ensuite, le plan pourra être bonifié des recommandations des résidents et groupes du quartier, avant que les promoteurs ne soumettent leurs projets.

[ Émilie Russo ]




Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright ę Tout droits rÚservÚs 2007. www.lesactualites.ca