Jeudi 08 Avril 2010  
Vous voulez rÚagir Ó lĺactualitÚ dans votre quartier? ╔crivez-nous Ó redaction@lesactualites.ca.



















Ottawa priorise la gare de triage d’Outremont
Article mis en ligne le jeudi 10 septembre 2009
 
Photo Courtoisie
Gérald Tremblay, le maire de Montréal, a dévissé le premier boulon de la voie ferrée à la gare de triage d’Outremont le 3 septembre dernier.
Le gouvernement du Canada s’est engagé à investir jusqu’à 30 millions de dollars pour financer le projet d’aménagement de la gare de triage d’Outremont. Le chantier préparatoire à la construction du nouveau campus de l’Université de Montréal s’ouvrira ce mois-ci.

Le 3 septembre dernier, Raymond Bachand, ministre québécois des Finances, Christian Paradis, ministre fédéral des Travaux publics et Laurent Lessard, ministre québécois des Affaires municipales, ont souligné leur engagement envers le projet du nouveau campus. Ils étaient accompagnés du maire de Montréal, Gérald Tremblay, et du recteur de l’Université de Montréal, Luc Vinet.

L’investissement annoncé par Ottawa s’ajoute aux contributions promises par Québec (30 millions) et par la Ville de Montréal (60 millions).

En plus des pavillons scientifiques de l’Université de Montréal, la gare de triage accueillera des résidences étudiantes, un complexe résidentiel (en partie des logements sociaux), ainsi qu’un parc et une piste cyclable. L’aménagement du campus, près de la ligne de métro bleue, mise sur les transports actifs.

Raymond Bachand, député d’Outremont, pense que la qualité de vie des résidents du comté sera améliorée par la revitalisation du site de la gare de triage. « Il faut savoir d’où on partait. Certains se souviennent des centaines de wagons qui se couplaient et se découplaient au milieu de la nuit, ça faisait un bruit d’enfer », explique le ministre. Il ajoute que l’aménagement du site permettra de le désenclaver et de l’ouvrir vers Parc-Extension et Outremont.

Sans compter que le mont Royal sera protégé, souligne M. Bachand, puisque l’Université de Montréal aura un autre endroit pour prendre de l’expansion. « Le mont Royal ne sera plus amputé par l’Université de Montréal, il aura son espace. L’Université a un pouvoir d’expropriation. La seule place où ils peuvent agrandir s’ils ont des besoins importants, c’est en empiétant sur la montagne. Ça s’est fait dans le passé, mais ça ne se fera plus. »

Les travaux entrepris au mois de septembre prévoient le démantèlement des voies ferrées de l’ancienne gare de triage. Ensuite, on entreprendra la décontamination du site et la mise en place de nouvelles infrastructures au printemps 2010.

L’Université de Montréal avait acquis le site de 185 000 mètres carrés en 2006, d’abord pour y installer le CHUM, le super hôpital universitaire.

Le projet devra satisfaire les exigences du Fonds Chantiers Canada pour qu’Ottawa verse la subvention. Québec doit aussi conclure une entente de contribution avec le gouvernement fédéral
.

[ Émilie Russo ]




Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright ę Tout droits rÚservÚs 2007. www.lesactualites.ca