Mardi 13 Juillet 2010  
Les Actualités font relâche pour les vacances. Le prochain journal sera publié le 28 juillet. Bon été à tous!




















Namur-Jean-Talon :
Le projet est bien reçu
Article mis en ligne le jeudi 18 mars 2010
 
Photos Archives Les Actualités
 

L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) appuie la revitalisation du secteur Namur-Jean-Talon telle que proposée par l’arrondissement CDN-NDG. Il s’agit d’un projet « novateur » et « bénéfique pour la santé » selon l’OCPM, même si quelques ajustements au plan de développement sont nécessaires.

Près de 260 personnes ont assisté aux consultations publiques en décembre 2009. La commission de l’OCPM a analysé les 24 mémoires avant de rendre son avis final le 5 mars.

Plusieurs idées font consensus selon l’Office : le verdissement du secteur, la priorité laissée au piéton, la diversité des types de logement et la mixité sociale. Mais le développement résidentiel ne doit pas éclipser les besoins des locataires du quartier, rappelle la commission.

La Direction de santé publique, le CSSS de la Montagne et Projet Genèse avaient souligné en consultation publique le manque de grands logements salubres et à prix modique pour les familles. L’Office suggère à la Ville d’établir un plan chiffré pour créer de nouveaux logements sociaux, abordables et communautaires sur le site de Namur-Jean-Talon (NJT) et pas seulement en périphérie, comme c’est actuellement le cas.

Il y aura du logement social sur le site, mais cela dépend de la négociation avec les promoteurs, répond Michael Applebaum, responsable de l’habitation et maire de CDN-NDG. Dans le cas de Rouge Condominiums, l’entrepreneur Devmont a accepté de construire 95 nouvelles unités de logements sociaux, mais juste au nord du secteur à revitaliser, au coin des rues Sax et Labarre.

Le maire Applebaum avance par ailleurs que la Ville de Montréal pourrait acheter elle-même des bâtiments dans NJT pour les transformer en unités sociales et abordables.
À ce titre, l’Office recommande de s’occuper en priorité des immeubles sur l’avenue Mountain Sights. « La commission est d’avis que les résidents actuels de l’avenue Mountain Sights ne devraient pas subir de préjudice causé par le projet de réaménagement et le processus de spéculation qui en résulte. Elle est d’avis que le réaménagement du secteur devrait plutôt servir à améliorer davantage leur qualité de vie, notamment leurs conditions de logement », lit-on dans le rapport de l’OCPM.

« Certaines unités ont déjà été achetées et sont en train d’être transformées dans de nouvelles unités qui répondront aux besoins de la population de Mountain Sights, explique M. Applebaum. On va continuer à travailler avec les groupes et aussi avec les promoteurs. »

Exit les concessionnaires

Les propriétaires de commerces sur le site de NJT ont été les plus réticents envers le projet lors des consultations publiques. L’offre réduite de stationnement causée par le réaménagement des rues complique les allées et venues de leurs clients et employés. Charles Hammer, propriétaire d’Uptown Volvo, redoute de devoir quitter le secteur après 25 ans de commerce sur la rue Paré.

C’est pourtant ce qui risque d’arriver, car l’arrondissement favorisera le transfert des commerçants de l’automobile plus loin sur Jean-Talon Ouest, où se trouvent déjà BMW et Ferrari. Le triangle formé par les rues Jean-Talon, Mountain Sights et De la Savane sera donc dédié au développement résidentiel, précise Daniel Lafond, directeur de l’urbanisme à l’arrondissement.

La commission recommande tout de même de prévoir du stationnement à prix modique, peut-être en instaurant un système de vignettes de stationnement pour les résidents sur Mountain Sights ou en aménageant un stationnement étagé sur le boulevard Décarie.

« Oui, répond le maire Applebaum, mais ce n’est pas à la Ville de Montréal d’acheter un terrain pour faire du stationnement, c’est au promoteur de le faire. » Il indique être en discussion avec le propriétaire d’un terrain sur Décarie pour y construire du stationnement.

Une portion de l’avenue Victoria sera également fermée à la circulation comme prévu, en dépit des commerçants qui redoutaient l’impact sur le trafic. L’Office recommande de faire une étude de circulation, ce qui sera fait, avance Daniel Lafond. Mais au bout du compte, Victoria sera fermée entre Jean-Talon et Paré, puis transformée en parc avec des chemins piétonniers.

Au départ, peu de personnes croyaient au développement de NJT, rappelle le maire Applebaum. Maintenant, la planification des projets résidentiels est avancée : 44 % des 3200 unités projetées dans le secteur sont en voie d’être réalisées et le quart ont déjà été autorisées. L’OCPM estime que 5000 résidents éliront domicile dans le secteur revitalisé, en plus des nouveaux commerces et édifices à bureaux.

« On parle d’une vision complètement différente, un redéveloppement du quartier avec des pistes cyclables, des espaces verts, des condominiums, des logements sociaux et abordables, à côté du transport en commun. Ce sera quelque chose d’exceptionnel », avance M. Applebaum.

[Émilie Russo]





Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca