Samedi 27 Août 2011  
Projet Montréal lance une pétition pour amasser des signatures afin d’entamer une réflexion vers l’adoption d’une stratégie pour mieux encadrer la pratique de l’agriculture urbaine afin qu’elle soit exploitée à son plein potentiel à Montréal.





























Propreté́ dans les parcs
La propreté́ du parc McKenzie King ne fait pas l’unanimité
Article mis en ligne le jeudi 26 août 2010
 
Photo Marie Cicchini
Des déchets jonchent l’herbe du parc McKenzie King à une semaine de la rentrée scolaire.

Une ré́sidente s’est adressé́e au conseil d’arrondissement de Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce le 16 août dernier afin de faire part de son insatisfaction concernant les travaux éffectués par la ville dans l’entretien du parc McKenzie King, une opinion que l’arrondissement ne partage pas.

Elena Khanina repré́sente des citoyens du quartier de Côte-des-Neiges qui se seraient plaints un certain nombre de fois auprès de l’arrondissement, puis envoyé́ une pé́tition en septembre 2009 en raison d’une absence de communication.

Une cinquantaine de personnes qui ont signé́ sa pétition allè̀guent que le parc McKenzie King est sale, en mauvais é́tat, et que les utilisateurs causent toutes sortes de problè̀mes : des gens y amè̀nent leur famille ou des amis qui n’habitent pas dans l’arrondissement pour « faire des barbecues » et se dé́contracter dans le parc.

Le conseiller du district de Snowdon, Marvin Rotrand affirme qu’il a consulté́ toutes les institutions autour du parc. « Je suis allé́ cinq fois dans ce parc et je n’ai pas constaté́ ce problème. Dernièrement, on a envoyé́ nos inspecteurs après une fête de la communauté́ philippine, et le parc é́tait propre. Ils n’ont pas constaté́ ce problè̀me », affirme le conseiller du district, qui a également consulté́ le FAMAS, principal organisme philippin.

La Ville centrale a dépensé́ presque 1 million $ au cours des cinq dernières anné́es dans ce parc, qui comprend une nouvelle aire de jeux et des jeux d’eau. Des sentiers ont é́té́ changé́s et le gazonnement a é́té́ refait. Par ailleurs, il croit que les problè̀mes ne sont pas aussi « graves que le dit Mme Khanina », La grande majorité́ des gens qui utilisent le parc habitent à Snowdon, à̀ Côte-des-Neiges ou à̀ Darlington, en grande majorité. Il s’agit selon lui d’un problème de cohabitation de tous les diffé́rents groupes.

Visite inopiné́e au parc


Les Actualités ont visité́ le parc MacKenzie King l’aprè̀s-midi du 19 août dernier. Installé́es sur un banc, Samia et Nacera, mè̀res de famille qui fréquentent le parc tout l’é́té́, décrient les dé́jections canines abandonné́es dans les pelouses, et le chien qui, ré́cemment, s’est baigné́ sans souci dans la pataugeoire au grand amusement du surveillant de baignade.

Didier, qui vient trè̀s souvent avec son fils, trouve le parc plus sale par rapport aux autres, à̀ cause des chiens et du grand nombre de gens qu’il trouve « non éduqué́s ».

Deux ados d’environ 12 ans, qui ne font passer à̀ vélo, lancent un regard hé́sitant autour d’eux et finissent dire qu’il est « propre » avec un haussement d’épaules avant de continuer leur exploration du quartier.

Une é́ducatrice remplaçante de la Garderie L’É́veil Au Monde trouve que le parc n’est pas propre pour les enfants, surtout le bac de sable qui a beaucoup de morceaux de jouets brisé́s.

Un jeune col bleu estime que McKenzie King est l’un des plus malpropres de Côte-des-Neiges. Les pires sont Kent puis Mandela, dit-il après avoir garé́ la tondeuse dans la remorque. Il dit qu’il ramasse les gros dé́chets au lieu de passer dessus, mais une heure plus tard, c’est dé́jà̀ sale. « La Ville n’a pas engagé́ assez de monde pour entretenir le parc. Je n’ai pas le temps de tout faire. »

Sheila, une jeune mè̀re anglophone qui se promè̀ne avec son bambin ne permet pas au petit d’aller dans la pataugeoire parce que trop de déchets sont é́parpillés tout autour et que personne ne passe le balai. Quand c’est propre, ça se salit très vite, et beaucoup. Alors elle s’en va.

L’employé, qui tond le gazon dans les parcs, ne fait pas de surveillance, mais il voit les gens jeter leurs déchets sous ses yeux, ne pas ramasser les crottes de leur chien, ou encore abandonner leurs emballages de McDonald, vider leur barbecue sur l’herbe, et surtout beaucoup, beaucoup de bouteilles. « C’est un gros manque d’é́ducation puisqu’il y a des poubelles dans le parc, dit-il ». Encore faut-il apprendre à̀ s’en servir, selon lui.

[Marie Cicchini]






Accueil | Westmount | Côte-des-neiges Notre-Dame-de-Grâce | Annuaire
Copyright © Tout droits réservés 2007. www.lesactualites.ca